17 Jan 2019

Un témoignage poignant

Nous vous livrons le témoignage d’une ancienne élève de troisième en 2015. Nous avons eu ce petit cadeau juste avant les fêtes de fin d’année 2018, nous sommes très touchés et fières de ce courrier et de l’attention de cette jeune pour notre MFR. Merci N.S de nous faire part de ton témoignage.

Bonjour,

Ancienne élève à Chevanceaux Forêt-Environnement (en 3ème d’orientation), je ne sais pas si vous vous rappelez de moi.

Je suis actuellement en Terminale Bac Professionnel SAPAT.

Je venais prendre des nouvelles des moniteurs, et je venais aussi par ce message vous faire part de mes remerciements parce que sans vous je n’aurais jamais réussi mes études. Je n’aurais jamais su quoi faire plus tard et cette année je passe mon Bac.

Je suis tellement émue, touchée et heureuse d’avoir pu rencontrer des personnes comme vous. Il y a des personnes qui marquent les esprits et vous, vous m’avez marquée. Alors encore une fois je tiens énormément à vous remercier parce que je ne sais pas si j’y serais arrivée sans vous. Vous avez réussi à me sortir de l’échec scolaire et grâce à vous j’aurai la possibilité de partir à l’université de Dax pour poursuivre mes études et exercer un métier. Je vous suis aussi redevable car vous avez su m’orienter dans une voie, qui, au départ, ne m’intéressait pas, mais aujourd’hui je prends conscience que ce que je fais pour les gens est bien et ça me plaît énormément.

Passez une bonne journée, ainsi que de bonnes fêtes de fin d’année. Je viendrai vous voir quand j’aurai mon bac.

Merci encore.

11 Jan 2019

Venez nous rencontrer

Nous serons présent lors différents forum dans la région Nouvelle-Aquitaine.

  • Le COFEM le 26 Janvier 2019 à Bressuire (79).
  • Le FOFE le 08 et 09 février 2019 à Angoulême (16)
  • AQUITEC le 08 et 09 février 2019 à Bordeaux (33).

N’hésitez pas à venir nous rencontrer pour parler de votre avenir. Nous saurons vous conseiller et vous accompagner dans votre démarche d’orientation.

05 Déc 2018

La taxe d’apprentissage pour soutenir l’alternance en MFR

2019, dernière année de versement de la taxe d’apprentissage via OCTA.’

2020, continuez à soutenir les MFR par un versement direct d’une partie de la taxe (13%).

La taxe d’apprentissage est une obligation fiscale dont les entreprises doivent s’acquitter auprès d’un organisme collecteur (O.C.T.A) agréé pour lequel elles ont l’entière liberté de choix.

Depuis sa création en 1950, la Maison Familiale et Rurale de Chevanceaux École Forestière forme par alternance des jeunes de la région et des régions proches.

Le financement de notre Établissement, géré par une association composée de parents et professionnels, est essentiellement assuré par le soutien que nous accordent les professionnels par le biais de la Taxe d’Apprentissage.

En nous versant une partie ou la totalité de votre Taxe d’Apprentissage, financement indispensable en faveur de la formation professionnelle des jeunes collaborateurs de demain, vous participez au succès de notre mission de formation et à l’intégration des jeunes dans le monde du travail. En 2018, nous avons pu acheter 3 simulateurs forestiers grâce à cette taxe, nous remercions une nouvelle fois toutes les entreprises ayant participé à la réussite de ce projet.

Notre école est habilitée à percevoir la Taxe d’Apprentissage pour les catégories suivantes :

Quota (en tant qu’antenne du CFA Régional des MFR)

Catégorie A

Catégorie B

Catégorie C (par cumul)

N° UAI MFR :               0171318R

N° UAI Antenne CFA : 0861423E

Aidez les Maisons Familiales Rurales en versant à leur OCTA. Devenons partenaires pour l’avenir.

Vers le formulaire de récolte de taxe d’apprentissage

14 Nov 2018

Démontage et abattage c’est aussi ça le bac pro Forêt

Gautier DAOUT, actuellement en Terminale Bac pro Forêt et apprenti dans l’entreprise Technivert, nous montre son travail quotidien avec l’exemple d’un chantier de démontage et d’abattage d’un arbre délicat.

Ce Cyprès est très impressionnant et surtout est devenu dangereux pour les propriétaires et les usagers. Dans un premier temps, l’entreprise a coupé les grosses branches, pour supprimer le poids et les branches en rétention. Le démontage aura pris une journée, En effet, il faut monter dans l’arbre pour couper les grosses branches.

Dans un second temps, l’arbre a été abattu avec une entaille directionnelle pour permettre de le faire tomber à l’endroit souhaité sans faire de dégâts autour. L’entaille est impressionnante à l’image de cet arbre.

Enfin, la « bille » (l’arbre) a été débitée et la souche recoupée proprement car il n’a pas été prévu de rognage.

Gautier aura réalisé tous les travaux au sol avec ses collègues, deux jours de travail auront été nécessaires pour terminer ce chantier.

PLUS DE PHOTOS dans GALERIE

12 Sep 2018

Une nouvelle année qui s’annonce très professionnelle

Les élèves et apprentis de troisième, seconde, première et terminale de la MFR Forêt-Environnement de Chevanceaux viennent de faire leur rentrée. Chaque groupe a pu faire une journée d’intégration (accrobranche, laser-quest, visite ONF à la forêt de la Coubre, …) afin de créer une solidarité, une convivialité et une cohésion nécessaires au bon fonctionnement des groupes pour cette année scolaire qui débute. Cela a également permis aux jeunes de démarrer l’année tranquillement en alliant loisirs et travail accompagnés de parents et de membres de l’équipe. Plusieurs changements sont également à signaler dans l’organisation de l’établissement. Thierry Vinet,  formateur depuis 12 ans à la maison familiale  succède à Philippe Fillon qui a été en poste pendant 5 ans au poste de directeur. Anthony Taupin intègre l’équipe pédagogique comme formateur en matières scientifiques et Nicolas François comme formateur professionnel forestier.

Enfin, pour continuer à améliorer son attractivité et se situer dans son temps, la Mfr va également recevoir 3 simulateurs d’engins forestiers supplémentaires d’ici la fin de l’année. Cela nous permettra de pré former les jeunes à l’utilisation des engins mécanisés (débardeur et abatteuse) tout en suivant un séquençage pédagogique progressif adapté aux moyens de chacun.

Nous rappelons également qu’il nous reste des places en classe de troisième, en classe de première et en terminale. Nous avons aussi des places disponibles en contrat d’apprentissage pour le CAP Propreté de l’environnement urbain collecte et recyclage et le Bac pro Forêt.

Pour plus d’informations, contactez-nous au 05 46 49 21 35.

16 Mai 2018

Muséum d’Histoire Naturelle de Bordeaux s’invite à la MFR

Cette semaine le Muséum d’Histoire Naturelle de bordeaux, s’est déplacé à la MFR pour faire découvrir l’évolution des espèces en fonction du climat à notre classe de troisième et de seconde NJPF. Un sujet actuel et traité à la MFR dans toute les classes, cette intervention était le moyen de découvrir ces notions sous un autre angle.

Après avoir expliqué les rôles du musée, les jeunes ont participé activement à cette intervention. En effet, ils devaient, avec l’aide de documents, déterminer les adaptations et les possibles modifications de la population d’une espèce en fonction du climat passé, présent et donner une hypothèse future.

Ce fut un moment très convivial et apprécié des jeunes. La prochaine étape sera d’aller visiter le muséum de Bordeaux après sa réouverture l’année prochaine.

05 Avr 2018

Nuit de la Chouette à la MFR

 

Dans le cadre de leurs formations la classe de Seconde et de troisième ont participé à une nuit de la chouette à la MFR.

Nature Environnement 17 est venue parler de ces rapaces nocturnes, de leur histoire, leur biologie, leur protection et leur importance dans l’écosystème. La nuit tombée, les deux classes sont parties dans le village et dans ses alentours pour faire de la « Repasse ». La repasse est l’action de diffuser le chant d’un rapace pour essayer d’avoir un retour et ainsi prouver sa présence.

Dans notre cas, les chouettes et les hiboux étaient peu bavards, mais les jeunes ont passé un bon moment de découverte.

08 Mar 2018

Capture de chevreuil par les Terminales Forêt

Dans le cadre de leur formation forestière, la classe de terminale Forêt a passé la journée en forêt de Chizé. Accompagnés de l’ONCFS et de Zoodyssée, ils ont réalisé une capture de chevreuil afin d’estimer la population et la santé de celle-ci.

39 chevreuils et 7 sangliers capturés. Ils ont été transportés délicatement et ont tous été bagués et munis d’un collier émetteur permettant de suivre très précisément la population. Des prélèvements sanguins et de fèces (crottes) ainsi que des frottis et des échographies ont été réalisés. Les jeunes ont pu observer et manipuler les chevreuils pour aider aux prélèvements.

Après cette matinée bien remplie, l’après-midi s’est déroulée en deux temps. Dans un premier temps, l’équipe de Zoodyssée à expliqué la particularité de la forêt de Chizé et les différentes recherches menées sur le territoire, ils ont ensuite développé les caractéristiques du chevreuil et sa place dans la gestion sylvocynégétique.

Dans un second temps, les élèves ont relâché 9 chevreuils, les autres ont également été relâchés mais sur une zone différente.

Une journée très bien remplie, riche en connaissances et en convivialité. La classe est ravie de cette journée qui leur sera utile pour les futurs CCF et pour les épreuves de Bac pro.

Nous précisons qu’aucun mal n’a été fait aux animaux capturés dans le cadre de ce suivi et des recherches menés sur l’espèce. Notre journée a été organisée et gérée par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, l’Office National des Forêts ainsi que Zoodyssée (institut de recherche).

Nous remercions particulièrement Mme Graciannette (parents d’élèves) d’avoir accompagné et d’avoir participé à cette journée.

Toutes les photos de la journée ICI.

13 Déc 2017

Agroforesterie un avenir très proche

M. SIROUX (technicien forestier travaillant pour la chambre d’agriculture 17) et Mme BOURSIER (membre de l’association Nature environnement 17) sont intervenus en salle de cours des élèves de Première et Terminale Forêt afin de présenter cette activité expérimentale aux jeunes en formation.

L’objectif était de montrer que les activités forestières et les productions de plein champ peuvent être complémentaires (sous certaines conditions). S’il parait difficile pour un forestier de passer à ce système cultural, un agriculteur peut y réfléchir en particulier s’il souhaite faire son métier avec une approche environnementale différente sans se voir forcément pénalisé.

L’expertise des professionnels forestiers que vont devenir ces futurs élèves permettra aux agriculteurs s’orientant sur vers cette technique de production de choisir convenablement les essences forestières compatibles et de prévoir des interventions dans des milieux cultivés. Ainsi, différents exemples ont été présentés tant en approche technique que financière.

Ce fut l’occasion de débattre de ce thème avec les intervenants.

Aujourd’hui, l’agroforesterie fait partie de l’évolution des métiers d’agriculteur et de forestier, des notions à connaître et pourquoi pas un choix d’orientation professionnel pour certains de nos jeunes.